PARTAGER

Source: la1ere.francetvinfo.fr/

https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2016/01/06/y_0.jpg?itok=nRvedtny

Il fait partie des trois Français désormais présidents de commissions au Parlement européen. Le Réunionnais Younous Omarjee a été élu mercredi 10 juillet à la présidence de la commission chargée du développement régional à Bruxelles. Il était l’unique candidat.

Cette commission, le député européen la connaît déjà. Younous Omarjee en était jusqu’ici le vice-président. Réélu en mai 2019 sur la liste La France Insoumise conduite par Manon Aubry, Younous Omarjee entame son troisième mandat au Parlement européen.

Ses priorités : la lutte contre la pauvreté et la valorisation des îles

L’eurodéputé a promis d’être “un ardent défenseur de la politique de cohésion” et de “faire de la lutte contre la pauvreté et de la valorisation des îles” deux de ses priorités.

Une commission, c’est des responsabilités nouvelles, importantes. J’espère les assumer avec dignité et en continuant à servir les régions d’Europe les moins développées et en particulier les régions ultrapériphériques“, a confié Younous Omarjee, au micro de Marie Radovic et Denis Rousseau-Kaplan.
 

Plus de 350 milliards d’euros pour les régions européennes 

Entre 2014 et 2020, la politique régionale et de cohésion est dotée d’un budget de 351,8 milliards d’euros. “Un tiers du budget européen“, rappelle Younous Omarjee. Son ambition : réduire les disparités de développement entre les régions.

Younous Omarjee sur la politique de cohésion de l’UE

Cette vidéo est indisponible pour le moment.

Younous Omarjee mercredi 10 juillet à Bruxelles  –  la1ere

La commission chargée du développement régional travaille avec la Commission européenne et le Conseil de l’Europe sur la gestion et l’attribution de ces fonds. Elle peut être force de proposition. Des eurodéputés de tous pays et tous groupes politiques la composent.

“Vous savez, la politique régionale, c’est l’une des politiques les plus visibles, avec de l’investissement…. Je pense que c’est très important d’avoir quelqu’un qui connaît bien les enjeux des politiques régionales”,  explique la Roumaine Corina Cretu, l’ancienne commissaire européenne à la politique régionale.

Stéphane Bijoux, député éuropéen réunionnais lui aussi, va siéger au sein de cette commission du développement régional. Il a été élu en mai 2019 sur la liste Renaissance (LREM) menée par Nathalie Loiseau.

La Guadeloupéenne Maxette Pirbakas (RN) n’a pas obtenu la tête de la commission agriculture, attribuée à une large majorité à l’Allemand Norbert Lins (PPE).